12 février 2008

Connaissez-vous Omnivore Food Festival ?


Deauville planche sur la gastronomie, depuis hier, lundi.
A l'initiative de Luc Dubanchet, de son orchestre et d’un piano, les chefs du monde entier rivalisent de trouvailles afin d'exciter le devenir de nos papilles.
L’excellent Sébastien Demorand, en bateleur compétent et à propos, anime et réanime la salle, sans relâche, pour notre plus grand bonheur.

Seiji Yamamoto imprime sa cuisine (voir post), Andoni Luis Aduris bulle des plats qui font la niche (aux cosmétiques) et nous fait prendre des pastèques pour des (pas)steacks ... Jean-François Piège nous indispose d’une cuisine zappée ou le plateau télé convoque le (mauvais) goût … et l’ennui qui sied au zéléspectateurs. Réné Redzepi frissonne une cuisine du Grand Nord, forte, fraîche, brutalement neuve qui ne manque pas d’élans

Le groupe Gelinaz!, sous la férule de Fulvio Pierangelini (Bottura, Redzepi, Luis Aduriz, Aizpitarte, Nilsson, Scabine) se découvre OULIPIEN. D’un cœur potache ils planchent sur le cul de l’âne et finissent par tomber dans le potage. Qué Caldo ?
Un rafraichissement de l’â(n)e …

2 commentaires:

Chroniques du Plaisir a dit…

Bonjour Bruno. Je viens moi aussi de poster ma vision de ce festival si riche en émotions, avec quelques coups de coeur et quelques déceptions (mais je n'en attendais pas forcément grand chose), Marx, Bras et Piège... Comme quoi, les avis peuvent parfois converger.
Mon petit "compte-rendu" à moi est là :
http://chroniquesduplaisir.typepad.fr/chroniques_du_plaisir/2008/02/omnivore-food-f.html

Anonyme a dit…

Sébastien D, effectivement excellent et compétent. Avec un a, c'est une autre histoire...