12 novembre 2009

Connaissez-vous Thoumieux version Piège ?

Voilà LA brasserie que la presse encense de ses critiques, ou ses critiques se pressent. Il faut dire qu'il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent, en cette fin d'année.

Voilà donc Thoumieux, version Piège. Une ambiance rouge années clinquantes, petites tables serrées comme pour s'excuser d'être encore là (les petites tables serrées c'est une signature, Thierry Costes). Piliers en mosaïque de miroirs - on s'attend à ce que les serveuses, à la plastique de lianes irréprochables, s'y livrent en figures de pole dancing - une carte courte et d'emblée bien troussée. Un seul prix pour les entrées, 10 euros; les poissons, 21 euros; les viandes, 19 euros et les desserts, 8 euros. C'est chouette et pratique ... Aie ! il y a des suppléments... Dommage, l'idée était simple, belle et Thoumieux : tout au même prix. C'est donc raté.

Dans les assiettes des différents convives : bof! la pizza soufflée au thon ... triste le coeur de frisée, pathétiques les crevettes vapeur de vin blanc (voir photo), ouille! les minuscules langoustines (vivantes) !!! Il y en avait deux ou trois pour lesquelles j'aurais bien aimé disposer d'une légiste autopsie - accompagnées de pâtes fraîches baignant dans un jus acqueux.
Allez hop un dessert pour finir en douceur ... Churros n'Rolls ... Ouh là là, mon churros, pas rock'n'roll du tout... Moins bon que ceux de la fête foraine de la pelouse de Reuilly ?

Bon, c'est un peu comme toujours, l'ambiance est là, mais une nourriture de brigade, de mise en place, de commis de cuisine nous laisse sans âme : le prêt-à-manger d'un esprit habillé en prêt-à-penser.



Voilà la cuisine de JF Piège chez Thoumieux,
(crevettes, vapeur de vin blanc)
je sais on croirait une blague,
et pourtant l'assiette est arrivée comme ça !

13 commentaires:

Dominique a dit…

Voilà un homme de parole : tu m'avais hier soir promis un billet sur JFP !

Dominique, Mister de La Carotte

Laetitia a dit…

oui, c'est un peu plat. mais la cuisine va se mettre en place, et quand JF Piège y passera ses services plutôt que de faire des RP en salle, ça sera mieux, non ?

Bruno Verjus a dit…

Si l'on regarde attentivement l'assiette de crevettes ... Oui il y une marge de progrès ... intersidèrale même.
Le problème c'est que tout le microcosme se complait a dire que c'est formidable. Les clients comme nous, y allons sur leurs recommandations et là c'est plus tout à fait la belle histoire ... La gourmandise et le soin n'habitent pas cette cuisine

Anonyme a dit…

Ho punaise c'est certain qu'il y a un gros problème.
Comme tant d'autres avant lui il a explosé en plein vol JF Piège et au vu des photos, il n'aura pas mon argent

LILIBOX a dit…

décevant!
JFP est il vraiment en cuisine?

Bruno Verjus a dit…

Qu'il soit en cuisine ou pas; d'une certaine façon, ce n'est pas le problème des clients, mais celui du Chef ...
En revanche, ce qui "sort" des cuisines se doit être irréprochable. A fortiori si le chef en question n'est pas en cuisine ou au passe.

Pour ma part, je considère qu'il y a dol si un grand chef n'est pas dans les cuisines de son restaurant, c'est un peu comme aller au théatre pour voir jouer un grand acteur et découvrir à sa place une doublure (même formée par lui) Ce n'est ni ce que l'on attend, ni ce que l'on paye.

Julot-les-pinceaux a dit…

En somme, c'est essentiellement comme aux Ambassadeurs mais en moins cher. Bonne nouvelle pour ceux qui aiment ça.

Bruno Verjus a dit…

Pour votre bonne information à tous, je ne vais pas pouvoir tenir parole et retourner chez Thoumieux. JF Piège est venu m'insulter, hier, lors de la dédicaces de mes livres à la librairie Gourmande (du meilleur effet) et ensuite m'a dit sic : "t'as pas interêt à revenir chez moi ...) no comment !

Dominique a dit…

La méga-classe mondiale !

Dominique a dit…

La méga-classe mondiale !!!

fboizard a dit…

Contrairement à vous, j'étais assez fan de Piège aux Ambassadeurs.

Je donc d'autant plus à l'aise pour vous dire que je trouve qu'il verse dans la vulgarité.

Voici le lien vers ma critique :

http://fboizard.blogspot.com/2009/11/nallez-pas-au-nouveau-thoumieux.html

Et voici le lien vers la lettre que mon épouse et moi avons adressée à JF Piège :

http://ac.matra.free.fr/FB/piege.doc

Je m'étonne de l'unanimité louangeuse des critiques médiatiques.

Cordialement

Anonyme a dit…

Merci pour cette critique réaliste de Thoumieux. Mon expérience chez Thoumieux d'hier soir est rentré dans le top 3 de mes pires expériences de resto. Au passif: réservation possible uniquement à 22h30, à l'arrivée une table minuscule en plein passage (vu les critiques dythirambiques de la presse, on pouvait s'y attendre...), un serveur complètement dépassé et nul, j'ai travaillé en salle donc je suis généralement compréhensif avec les gens de salle, mais là c'était tout simplement incroyable: carte des vins apportées après qu'on nous serve les entrées, 1 minute à peine entre l'entrée et le plat, la planche d'amuse-bouche qui traîne sur la table pendant tout le repas et j'en passe. Bref, ensuite en ce qui concerne l'assiette c'était consternant: terrine de foie de volaille sans intérêt, pizza soufflée bof bof, en plat, mon copmagnon de galère et moi avons tous les deux choisis "Barbue en filets, glace au comté, morilles au chateau d'arlay". Ca s'annonçait bien, la barbue est un de mes poissons préférés, la glace au comté ça pouvait être marrant. , Et là, quelle déconvenue! un filet de poisson tout tristoune (on aurait dit un filet de cabillaud surgelé de chez picard), sans "glace" au comté, mais plutôt un "glaçage" au comté, à savoir une tranche de comté fondue posée sur le poisson. La morilles baignent dans une sauce à la crème quelconque. Il paraît que Piège était saucier chez Ducasse et que c'était ça sa grande force, là je demande confirmation pour le coup. Bref, le plat est catastrophique, la présentation mochissime et le comté fait ressortir un goût poissonneux douteux si bien que j'en viens à me poser des questions sur la fraîcheur du produit.
Le repas continue à un rythme effréné, on a l'impression de gêner, si bien que quand on débarrasse nos plats, il nous reste la moitié de notre bouteille de vin. On choisit alors de prendre du fromage pour terminer notre vin blanc (seul point un peu positif, certains vins sont à un prix très abordables sur la carte, qui est très peu inspirée en revanche en termes de sélec') et là on nous apporte un plateau tout moche qu'on nous pose sur la table. "Servez-vous" qu'il nous dit le monsieur. En fin de service le plateau est déjà passé entre de nombreuses mains de clients, les pauvres fromages sont ravagés, la planche est dégueu... Ca doit être une blague, qu'on s'est dits, du coup, pour emmerder le serveur, à chaque qu'il est venu nous réclamer le plateau, on a fait mine de se resservir pour pouvoir le garder.
Résultat des courses: 195 euros (dont 65 de vin) pour deux personnes et un goût très amer dans la bouche ce matin.
JF Piège a très bien intégré le "savoir-faire, faire savoir" cher à Ducasse, un peu trop peut-être, car je vois très bien comment messieurs Simon et Rubin ont pu se faire rouler dans la farine d'un dîner accompagné du Chef avec le personnel au petit soin et tout le cirque habituel quand un critique entre dans le resto. Pour le commun des mortels en revanche, c'est nettement moins gai! Comme dans la plupart des restos ducassiens en outre c'est peu inspiré, c'est "safe" comme cuisine et sans âme. En plus le service est déplorable, inexistant quand on en a besoin et pas sympathique quand il est là... Bref, pour moi c'est le flop absolu, à bannir à tout jamais des restos à faire. Merci Bruno de ne pas te laisser avoir par les Chefs communiquants!

Anonyme a dit…

je viens de lire votre lettre à Piège... plutôt très courtoise ! Ca ne valait pas les insultes du chef....
Mais les chefs sont toujours très piqués par les critiques (mauvaises)... Ils sont fait comme ça... Doit-on les pardonner pour autant ???
Je dirais... non !